Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A. Montréal

A. Montréal

De la Bretagne au Québec, installée à Montréal depuis 2008...

Soutien gorge rose et veston noir - challenge ABC

En début d'année, je me suis lancée dans un challenge de lecture… il reste ce mois de décembre avant la fin du défi. Mais je peux déjà dire que je ne vais pas y réussir !!! Une année pour lire 26 livres, cela peut paraître facile… ça ne l'est pas !!!


Cependant, j'ai quelques résumés en stock, à publier d'ici la fin de l'année. Aujourd'hui, je vais parler d'un roman québécois, pas un classique de littérature mais un bon roman de "chick lit".

Soutien gorge rose et veston noir, est un roman de Rafaële Germain. C'est une auteure québécoise dans la trentaine, comme ses personnages.


Résumé du roman :

La première clause du Manifeste du célibat était pourtant claire : « Être et demeurer célibataire ». Voilà le but que s'étaient donné Chloé, Antoine et Juliette, trois amis qui ne croyaient pas en l'amour. Ils y seraient peut-être arrivés si Chloé n'avait pas décidé, un jour, de partir à la recherche du grand amour. Celui dont elle rêvait petite en demandant à sa mère si elle allait le trouver. Cette dernière lui répondait alors : « Qué sera, sera »...

Et c'est ce que Chloé découvrira, à travers ses joies et ses peines, ses difficultés et ses surprises : les voies de l'amour sont impénétrables.

Sources : Archambault


C'est un roman de filles ! Un bon roman de filles !


J'ai aimé les histoires de Chloé, l'héroïne. J'aurai aimé être à sa place parfois. Les personnages sont réalistes, attachants souvent drôles, d'o
ù la facilité de pouvoir s'identifier. Les intrigues sont parfois prévisibles, mais comme je dis c'est un livre de fille… et ça fait la job ! J'ai aimé aussi, le fait que l'histoire se passe à Montréal, ça rend les choses encore + réaliste !

 

Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre, je vous le conseille pour décompresser et passer un bon moment de détente !

Ma note : 7/10

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article