Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A. Montréal

A. Montréal

De la Bretagne au Québec, installée à Montréal depuis 2008...

Babine

Au Québec, il y a des artistes incontournables.
Fred Pellerin fait parti de ceux là. Je ne connais pas grand chose de cet artiste, mais je compte bien remédier bientôt à mon ignorance ! Fred Pellerin est un conteur originaire de Saint-Elie-de-Caxton,  petit village québécois de la Mauricie. Toutes ses histoires se déroulent dans ce village, les lieux et personnages sont donc plus vrais que nature ! Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir un de ses spectacles ou d'écouter un de ses contes, mais dimanche, je suis allée voir le film Babine, tirée d'une de ses histoires.

J'ai beaucoup aimé le film. Des décors et costumes superbes qui nous emmènent dans une atmosphère fantastique, une ambiance mystérieuse. Chaque personnage du film a son identité, le village devient comme une grande famille. L'histoire est plutôt pour les grands enfants, nous montrant la méchanceté dont les hommes peuvent parfois faire preuve, mais il y a aussi une bonne leçon d'amitié et de solidarité. Bref, je suis toujours aussi nulle pour faire la critique d'un film ou d'un livre, alors, voici un article intéressant.

Première montréalaise de Babine - Fred Pellerin: un conteur charmé
Sources : 7 Jours

 


Luc Picard et Fred Pellerin
© Dominique Gouin

Alors qu’ailleurs, un petit village gaulois résiste encore aux Romains, chez nous, depuis 1865, Saint-Élie-de-Caxton demeure un village jeune et intouchable, qui regorge d’histoires fantastiques. Après nous avoir raconté sur scène la magie qui y règne, Fred Pellerin accepte de nous la présenter en image pour la première fois.

L’histoire tourne autour de Babine, fou du village et fils de la sorcière. Vu son retard considérable, il se fait continuellement soupçonner d’être la cause des malheurs qui s’abattent sur le village. Accusé d’avoir mis le feu à l’église, tuant du coup le vieux curé, il devra subir les méthodes froides et peu orthodoxes du curé Neuf. Est-il coupable ou non? Là est la véritable question.

Il fallait avoir de l’audace pour mettre en images un conte de Fred Pellerin. Luc Picard n’a vraisemblablement pas peur des défis car, en plus d’y jouer le personnage de Toussaint Brodeur, il réalise le long métrage. «Au départ, je ne connaissais pas le monde et le style de Fred. C’est après avoir lu le scénario que j’ai commencé à m’y intéresser. J’ai donc pénétré dans son univers innocemment et c’est sûrement une bonne chose car, si je l’avais connu, peut-être que j’aurais angoissé.»

Enfin du fantastique!

Avant même d'avoir visionné le film, il est possible, grâce à la bande-annonce, d'y percevoir un style à la Tim Burton. Une comparaison qui fait sourire le réalisateur. «Je n’aime pas les étiquettes, mais je suis très fier de ce que nous avons accompli. Je fais mon cinéma en m’inspirant de celui que j’ai vu.»

Le genre fantastique dans lequel nous plonge Babine est pratiquement absent du répertoire cinématographique québécois. Étant une fanatique du genre, Marie-Chantale Perron, qui incarne le personnage de Jeanette Brodeur, tenait mordicus à faire partie de cette innovation. «Ce film porte un message d’espoir, mais avec un traitement encore inexploré chez nous. C’est une belle réussite et je suis fière du travail de tous mes collègues. Le public appréciera, il n’y a pas de doute.»

Un conteur comblé

Fraîchement arrivé de Paris, Fred Pellerin était fébrile mais confiant. «C’est exactement le film que j’avais en tête; je suis sous le charme. Lors de la véritable première, qui a eu lieu le 5 novembre dernier à Saint-Élie, plusieurs personnes qui connaissent mes personnages étaient dans la salle. Dès le générique, la réaction a été positive.»

Maintenant que l’histoire du jeune Babine est immortalisée sur pellicule, l’artiste prolifique aimerait poursuivre son incursion du côté du septième art. «Mon association avec Luc ne fait que commencer. J’ai déjà plusieurs idées pour de futurs scénarios. Lurette, l’homme fort et la sorcière du village sont quelques-uns des personnages que j’aimerais exploiter davantage.»


Hier, j'ai vu un reportage sur le making-off du film, j'aime voir l'envers du décor, c'est toujours très intéressant car totalement différent de ce qu'on voit au final !

Bande annonce du film que je conseille vivement :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article